6 grandes missions pour l’université

6 grandes missions pour l’université (c) Université de Bourgogne

L’Université de Bourgogne est un établissement public national à caractère scientifique, professionnel et culturel. Ses missions essentielles sont :

Formation initiale et continue

En septembre 2003, l’uB est entrée dans le processus LMD (Licence, Master, Doctorat), qui structure les études en grands domaines et en parcours bien identifiés en France et en Europe. L’objectif est avant tout de proposer une offre de formation cohérente et lisible pour les lycéens et les étudiants.

Il s’agit aussi de conduire l’uB à jouer totalement son rôle dans la formation tout au long de la vie (Formation Continue et VAE, UTB). L’uB renforcera ainsi son attractivité et permettra à quiconque de reprendre des études ou de valoriser son expérience.

La réussite et l’insertion professionnelle des étudiants de l’uB - en formation initiale et continue - supposent :

  • une meilleure information sur leur orientation,
  • l’amélioration de leur accueil sur les campus,
  • un accompagnement tout au long de leur formation

Recherche scientifique et technologique, la diffusion et la valorisation de ses résultats

La Recherche fondamentale et appliquée à l’uB est pluridisciplinaire. Elle s’articule autour de six grands secteurs :

  • Secteur 1 : Aliment et environnement
  • Secteur 2 : Santé (Health) et ingénierie moléculaire
  • Secteur 3 : Photonique et matériaux avancés
  • Secteur 4 : Apprentissage et santé (Care)
  • Secteur 5 : Patrimoine et territoire
  • Secteur 6 : Vigne et Vin

Par le transfert de compétences et de technologies, elle participe pleinement à son environnement économique et social. Ses 29 unités de recherches, dont 23 associées aux grands organismes (CNRS, INRA, INSERM), et ses 4 écoles doctorales, entretiennent déjà d’étroites relations avec les laboratoires et les universités à l’étranger.

La cellule recherche Europe, par exemple, traduit la volonté de l’Université d’accroître son rayonnement européen et de s’affirmer dans les réseaux d’excellence. Innovation et dynamisme sont et seront les maîtres-mots de la Recherche à l’Université de Bourgogne

Orientation et insertion professionnelle

Orientation et insertion professionnelle

Diffusion de la culture et de l’information scientifique et technique

À leurs missions de recherche, d’enseignement et de valorisation de leurs travaux, les Universités ont ajouté une quatrième mission : la participation au développement de la culture scientifique. L’Université de Bourgogne s’implique, ainsi depuis de nombreuses années, dans des actions de culture et de vulgarisation des sciences. Elle s’est dotée d’une Mission à la Culture Scientifique qui aide à la mise en place de ces actions suivant deux lignes :

  • Présentation au public et valorisation des travaux de recherche menés à l’Université,
  • Implication des chercheurs dans des actions à la demande de différentes structures régionales (éducation nationale, musées, journaux, émissions de radio, films, expositions).

Les actions peuvent être des propositions venant de l’Université et ouvertes aux publics, notamment scolaires :

Une action pilote est menée sous forme de sessions régulièrement menées, à travers les travaux des Doctorants de l’Université sous forme de l’experimentarium, espace de dialogue entre les doctorants et les publics, scolaire et non scolaire.

Dotés d’un patrimoine scientifique et culturel important – des collections parfois uniques, l’Université conduit des projets de conservation (inventaire et restauration de ces objets). Elle développe aussi des actions de présentation de ce patrimoine témoignant des avancées passées, présentes et futures de la recherche. Une partie des collections de Géologie sont présentées dans la salle “ Jardin Jurassique ”, celles de Médecine, dans la Salle Barry. Les Herbiers et les collections de Zoologie sont ou seront mises à la disposition du public intéressé par Internet. Les livres font l’objet d’expositions.

En lien avec les collections de paléontologie, le laboratoire de Recherche UMR CNRS Biogéosciences est tête de réseau du programme national Trans’Tyfipal qui répertorie sous forme de fiches textuelles et d’images les fossiles référentiels internationaux conservés en France.

Des actions sont menées chaque année dans le cadre de la thématique de la Fête de la Science.

L’atheneum, centre culturel de l’Université, propose des rendez-vous réguliers de Culture Scientifique intégrés à sa programmation artistique pluridisciplinaire.

L’Espace TechnoVision est un lieu de découverte sur les différentes techniques de vision et de traitement de l’image. Des thèmes variés comme par exemples le réglage d’une caméra, l’utilisation d’une caméra thermique ou la composition des couleurs peuvent ainsi être abordés par des élèves de tout niveau dans une salle situé à l’I.U.T. du Creusot ou par l’intermédiaire du site web. Enfin, pour les établissements qui en font la demande TechnoMobile peut venir leur présenter la plupart des applications de notre Espace.

Les actions peuvent aussi être construites en collaboration avec différents partenaires, particulièrement les établissements scolaires et le milieu associatif :

  • Des journées Recherche sont construites en partenariat avec les lycées.
  • Dans le cadre de l’École de la Recherche, sur une thématique proposée par un enseignant en relation avec le programme scolaire ou des activités de la classe, une classe peut accueillir un chercheur et un laboratoire accueillir une classe au cœur de son activité, dans l’objectif de permettre aux scolaires, principalement des collèges et des lycées, d’être sensibilisés aux différents aspects de la recherche et aux filières scientifiques.
  • Des aides peuvent être aussi apportées dans le cadre de projets pluridisciplinaires conduits au niveau d’un établissement, d’une classe ou des TPE.

Participation à la construction de l’Espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche

Participation à la construction de l’Espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche

Coopération internationale


L’Université de Bourgogne fait du développement à l’international une priorité majeure. Ses campus comptent chaque année près de 3000 étudiants internationaux, qui représentent 11% de l’effectif global, et l’uB se donne pour objectif une proportion de 18% d’étudiants internationaux en 2011.
Les doctorants étrangers représentant d’ores et déjà 25% de l’ensemble des doctorants.

Convaincue que c’est en opérant une ouverture à l’Europe et au Monde qu’elle se donnera les meilleures armes pour accomplir pleinement ses missions premières de formation et de recherche, l’uB accomplit depuis ces dernières années une internationalisation massive de ses cursus et de l’activité de ses personnels, dans le cadre de ciblages partenariaux bien définis.

Pour mettre en œuvre ses ambitions internationales, l’uB a engagé une démarche en faveur de l’accueil réservé aux étudiants et aux chercheurs étrangers.

Le plan « qualité de l’accueil »

  • mise en place d’un tutorat d’accueil pour l’ensemble des étudiants étrangers arrivant pour la première fois à l’uB
  • instauration d’un guichet unique permettant d’accomplir l’ensemble des formalités administratives (titre de séjour, logement, sécurité sociale, mutuelle, assurance, transports, allocations) sur le lieu de l’inscription académique (Maison de l’Université)
  • mise en place de formations linguistiques de spécialité en français doublant la formation FLE généraliste déjà proposée aux étudiants étrangers
  • introduction progressive de formations en anglais
  • instauration d’une bourse d’excellence de l’Université de Bourgogne à l’intention d’un étudiant de très bon niveau intégrant un master dans le cadre de la Chaire Unesco Vin et Culture de l’Université de Bourgogne.

Le Centre de Mobilité dédié à l’accueil des chercheurs.
Il permet aux laboratoires d’accueillir mieux et de plus en plus de chercheurs invités, post doctorants et doctorants internationaux.

L’uB a également engagé une action volontariste destinée à intensifier le recrutement d’étudiants étrangers aux niveaux Master et Doctorat dans un certain nombre de pays cibles.
Plusieurs types d’actions sont entrepris pour attirer ces étudiants dans les formations de l’uB :

  • participation de l’institution à des programmes de recrutement sélectifs de haut niveau
  • mise en place de formations en langue anglaise
  • affichage européen et mondial des formations proposées par l’uB par le biais d’une politique de communication active

Pour ce qui concerne la formation, l’internationalisation de l’uB passe par une plus grande ouverture des enseignements aux enseignants étrangers, par la délivrance des documents de référence européens permettant la lisibilité des parcours et des diplômes, et par le montage de diplômes plurinationaux au niveau master, autant que possible dans le cadre de programmes européens type Erasmus Mundus.

Quant à la recherche, les laboratoires de l’Université de Bourgogne développent leurs participations à des projets de recherche internationaux, les écoles doctorales recourent de plus en plus à la des co-tutelles, et accentuent leurs engagements dans les collèges doctoraux binationaux. L’Université de Bourgogne compte à ce jour plus de deux cents thèses codirigées internationalement dont cent dix ont été formalisées en co-tutelles internationales sur le fondement de l’arrêté du 6 janvier 2005. Membre des Collèges doctoraux franco-brésilien et franco-chinois, l’Université de Bourgogne est également membre fondateur du consortium doctoral franco-malaisien.

L’internationalisation de l’Université de Bourgogne s’inscrit enfin fortement dans des partenariats interuniversitaires dont le choix obéit à une logique double, associant géographie et type de coopération.

Des partenariats de coopération prévoyant des actions en commun de formation et de recherche, des échanges d’étudiants, et des échanges d’enseignants. Outre la coopération historique avec l’université de Mayence en Rhénanie Palatinat (Allemagne), qui donne lieu à des cursus intégrés aux niveaux licence et master dans de très nombreuses disciplines, les cibles géographiques principales pour le développement de tels partenariats sont :

  • l’Europe de l’Est (tout particulièrement la Roumanie, la Bulgarie et la Pologne)
  • l’Asie (Chine, Corée, Thaïlande, Malaisie, Indonésie)

Des partenariats de développement prévoyant la participation de l’uB au montage de diplômes locaux, le partage d’expérience pour le passage au LMD, et l’accueil de doctorants et post doctorants ; les trois zones géographiques cibles pour ces partenariats sont :

  • l’Afrique Subsaharienne (Niger et Bénin)
  • le Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie)
  • l’Asie du Sud Est (Vietnam)