<
Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Utilisation des guanines comme outils moléculaires pour des applications an nanotechnologie et chémobiologie

aA - +Imprimer la page

David Monchaud, directeur de recherche au laboratoire ICMUB et Loic Stefan, ex-étudiant de thèse, ont publié une revue sur Nature Reviews Chemistry, un journal leader dans le domaine de la chimie.

Résumé de cette revue :
Au delà de leur implication dans les paires de bases dites de Watson-Crick (guanine avec cytosine, thymine avec adénine) qui est à l’origine de la formation et de la stabilité de la double hélice d’ADN, les guanines sont des outils moléculaires particulièrement intéressants. En effet, les guanines peuvent s’associer entre elles de façon réversible et former des des édifices supramoléculaires, une approche popularisée et incarnée avec brio par l’un de ses découvreurs, Jean-Marie Lehn, Prix Nobel français de chimie en 1987. Dans cette revue, les auteurs décrivent les différentes utilisations des guanines et des édifices dans lesquels elles interviennent, qui vont de la captation de métaux (dépollution) à la diffusion lente de principes actifs, de la conversion de l’énergie lumineuse à la formation de cristaux liquides, de la biocatalyse à la démonstration de l’existence de structures alternatives d’acides nucléiques dans les cellules humaines. 

Accédez à l’article sur le site de Nature Reviews Chemistry

 

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

David Monchaud, directeur de recherche au laboratoire ICMUB et Loic Stefan, ex-étudiant de thèse, ont publié une revue sur Nature Reviews Chemistry, un journal leader dans le domaine de la chimie.

Résumé de cette revue :
Au delà de leur implication dans les paires de bases dites de Watson-Crick (guanine avec cytosine, thymine avec adénine) qui est à l’origine de la formation et de la stabilité de la double hélice d’ADN, les guanines sont des outils moléculaires particulièrement intéressants. En effet, les guanines peuvent s’associer entre elles de façon réversible et former des des édifices supramoléculaires, une approche popularisée et incarnée avec brio par l’un de ses découvreurs, Jean-Marie Lehn, Prix Nobel français de chimie en 1987. Dans cette revue, les auteurs décrivent les différentes utilisations des guanines et des édifices dans lesquels elles interviennent, qui vont de la captation de métaux (dépollution) à la diffusion lente de principes actifs, de la conversion de l’énergie lumineuse à la formation de cristaux liquides, de la biocatalyse à la démonstration de l’existence de structures alternatives d’acides nucléiques dans les cellules humaines. 

Accédez à l'article sur le site de Nature Reviews Chemistry

 

Log In

Create an account