<
Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Calhipso, l’avenir de la métallurgie se crée au Creusot

aA - +Imprimer la page

Calhipso, l’avenir de la métallurgie se crée au Creusot

Le Creusot, berceau historique de la métallurgie française, se prépare à accueillir « Calhipso » à l’entrée de son site industriel, secteur Magenta, à savoir la première plateforme d’expérimentation de métallurgie des poudres et l’utilisation de la technique de compression isostatique à chaud (CIC).

Prévue pour être opérationnelle dès 2023, Calhipso doit permettre de réaliser des matériaux et composants de haute performance difficilement imaginables par la fonderie et la forge qui sont les moyens de production classiques utilisés jusqu’à présent par l’industrie. Cette nouvelle technique offre de nombreux avantages : elle limite l’utilisation des matières premières, diminue la consommation d’énergie, réduit les temps de fabrication et permet de réaliser des pièces homogènes, robustes, durables et zéro défaut, dont les chercheurs ont constaté la demande croissante. Calhipso propose une approche globale d’expérimentation, de modélisation et de simulation qui permettra de définir des solutions sur mesure pour les besoins des industriels.

Calhipso, ou la coopération fructueuse entre universitaires et industriels

Concrètement, Calhipso va permettre, via une machine dédiée, de fabriquer des pièces uniques de 10 à 40 cm à destination des industriels. Les secteurs intéressés par cette nouvelle technologie sont nombreux : aéronautique (fusée Ariane), énergie, nucléaire, automobile, défense, énergie,… Ce projet ouvre des perspectives intéressantes de coopération entre la recherche universitaire et le monde industriels dont les acteurs vont ainsi pouvoir s’approprier une technologie d’avenir grâce à cette nouvelle plateforme.

C’est en effet l’université de Bourgogne qui va exploiter cette plateforme, dont le coordinateur sera Frédéric Bernard, professeur de chimie physique de l’Université de Bourgogne (laboratoire ICB) et spécialiste reconnu dans le domaine des poudres et des matériaux frittés. L’université gère actuellement l’installation de la presse CIC (coût de 3 millions d’euros financés par l’agence française de financement de la recherche via le Programme d’Investissements d’Avenir) et la région Bourgogne-Franche-Comité.

Ce projet devrait permettre à terme la création d’emplois et contribuer à dynamiser le territoire creusotin en mutualisant et en fédérant les acteurs autour de ce projet d’avenir. Calhipso est en effet un atout de poids pour l’émergence d’une filière nationale « métallurgie des poudres » notamment pour l’association « Excalibure », premier réseau professionnel français public/privé.

Contact :
Frédéric Bernard, Professeur des Universités
Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne
fbernard@u-bourgogne.fr
Tél. 03-80-39-61-25

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:
ao_post_optimize:
a:5:{s:16:"ao_post_optimize";s:2:"on";s:19:"ao_post_js_optimize";s:2:"on";s:20:"ao_post_css_optimize";s:2:"on";s:12:"ao_post_ccss";s:2:"on";s:16:"ao_post_lazyload";s:2:"on";}

Log In

Create an account