<
Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Naim Khan reçoit le prix « Alimentation Nutrition » de l’Académie de Médecine

aA - +Imprimer la page

Naim Khan reçoit le prix « Alimentation Nutrition » de l’Académie de Médecine

Naim Khan reçoit le prix « Alimentation Nutrition » de l’Académie de Médecine

L’Académie de Médecine attribue le prix « Alimentation Nutrition » à Naim Khan, professeur des universités en Physiologie à l’université de Bourgogne, pour ses travaux de recherche sur l’obésité.

Professeur Naim Khan

L’équipe NUTox (Physiologie de la Nutrition & Toxicologie) affiliée à l’UMR « Lipides, Nutrition, Cancer » (uB/AgroSupDijon Inserm 1231) dirigée par Naim Khan, s’intéresse depuis 5 ans à la détection orosensorielle des lipides alimentaires dans des situations pathophysiologies et particulièrement dans l’obésité.

Étudier le comportement alimentaire de l’obèse

L’obésité est un problème multifactoriel : le plus souvent, on parle de l’implication des parties génétiques, épigénétiques, nutritionnel et socio-culturels. Mais, pourquoi une personne obèse aime le corps gras ? Une grande partie de sujets obèses mangent vite car ils souffrent d’une baisse de la perception (goût) orosensorielle lipidique, donc, une baisse de plaisir alimentaire. Ils mangent de plus en plus de lipides pour « obtenir » ce plaisir oro-gustatif, ce qui aboutit à l’augmentation ou l’aggravation de l’obésité.

Pour diminuer l’obésité, l’équipe NUTox a synthétisé des « leurres lipidiques » qui vont mimer le goût du gras. En les intégrant à la nourriture lipidique, ils vont déclencher une perception intense, donc une satiété précoce qui serait responsable d’une baisse de prise alimentaire chez l’obèse. Les molécules synthétisées agissent sur les récepteurs CD36 et GPR120 localisés au niveau des papilles gustatives et diminuent la prise alimentaire lipidique et l’obésité chez la souris. Les essais chez l’homme sont prévus très prochainement.

Quelles pistes pour l’avenir ?

Deux brevets européens (WO2019229005 & WO2019228994) ont été déposés en 2019 et une start-up EktaH est en cours de création pour synthétiser les leurres lipides et contribuer à diminuer ce fléau qu’est l’obésité.

Ces projets SATT-Sayens ont été menés en collaboration avec D2R, Labex-Lipstick, région BFC et Sylvain Jugé du laboratoire ICMUB.

Le prix sera remis solennellement à Naim Khan mardi 15 décembre 2020 à 10h30.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Log In

Create an account